Le dōjō est le lieu consacré à la pratique des budō. Littéralement en japonais, dō (道) signifie la voie, et jō (場) désignant un lieu précis; le dōjō veut donc dire le lieu où l'on étudie, ou l'on cherche la voie. C'est un terme de provenance bouddhique (le lieu d'illumination). Aujourd’hui utilisées pour l'enseignement des arts martiaux, le dōjō était autrefois la salle du temple religieux.
Chaque discipline dit l'essentiel de ce qu'elle est à travers le lieu où elle se pratique. Le dōjō est un lieu d'étude, d'apprentissage et de répétition, de travail, un lieu où l'on progresse ou l'on se construit… Au sein du dōjō, cette progression est obligatoirement supervisée et contrôlée par le sensei (先生), littéralement celui qui était là avant moi, celui qui est garant du savoir et de l'expérience du savoir-faire, ou de manière plus condensée un maître qui donne son enseignement à un élève.
L'organisation du dojo en fait un lieu spécifique :

Traditionnellement l'orientation du dojo à son importance et une signification symbolique. Assis face au Sud, l'enseignant reçoit en plein la lumière du soleil, qui est la connaissance qu'il doit transmettre. Les élèves, eux, ne peuvent voir cette lumière qu'au travers de la réflexion qu'en offre l'enseignant, qui se doit donc d'être le miroir le plus fidèle possible. Les pratiquants anciens sont du côté du soleil levant : de par leur ancienneté, ils commencent à comprendre les principes essentiels de leur discipline, alors que les débutants sont encore dans l'ombre.

Le dojo est donc un lieu symboliquement séparé de l'espace commun où le domaine d'étude est mis en valeur, connaît un éclairage particulier. Dans les arts martiaux, il s'agit à la fois du lieu d'enseignement et de pratique.
Le dojo est un espace structuré où on construit l'homme, simplement en apprenant à bien se connaître à travers le randori et l'étude des principes.

"Faites en sorte que l'espace du dojo soit sans faille. Comme il faut amener les élèves à considérer le dojo comme un lieu sacré, il ne faut pas négliger les réparations et on doit le maintenir propre de façon à ce qu'en y pénétrant l'esprit soit naturellement sollicité. Peu importe la façon dont vous vous y prenez pourvu que ce résultat soit atteint parfaitement." Jigoro Kano

Aujourd'hui, ce sont avant tout des considérations pratiques qui règlent la construction et l'orientation du dojo. L'aire de pratique doit être libre d'obstacles susceptibles d'être dangereux tels que des colonnes ou des angles de piliers. Les murs sont généralement recouverts de panneaux de protection. Le sol est couvert de tapis renforcés appelés tatami qui absorbent l'impact des chutes. Les éléments doivent être bien collés au sol, sans interstice afin d'éviter les lésions aux pieds…

etiquette/dojo.txt · Dernière modification: 2016/06/30 14:17 par ascjudo
 
Sauf mention contraire, le contenu de ce wiki est placé sous les termes de la licence suivante : CC Attribution-Share Alike 4.0 International
Recent changes RSS feed Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki